Rechercher
  • Yuri Saito

Emi

« Il n’y a pas moyen que j’arrive à me débarrasser de ça. »


« Je me sens mal de jeter celui-là. »


« Non, je dois les garder. »


À cause de ces pensées, j'ai continué à empiler tant d'objets...des objets très sentimentaux.


En octobre 2021, nous avons décidé de déménager de la Californie au Texas. Alors que je me préparais à déménager, j'ai décidé de me débarrasser d'autant d'objets que possible et d’atteindre un style de vie plus minimaliste. Cela était une grande aspiration et j’étais très loin d'être une version "minimaliste" de moi-même.


Chaque fois que j'essayais de me débarrasser d'objets, j'avais une forte résistance à les lâcher.


J'avais entendu parler de la méthode KonMari et mon cœur m'appelait à utiliser cette méthode pour préparer notre déménagement. C'est alors que j'ai reçu l'aide de la part de Yuri et je lui en suis tellement reconnaissante.


Elle m'a fourni un guide et j'ai suivi les étapes. La plus grande chose que j'ai retenu de cette méthode et du processus de déménagement était que « se séparer des choses ne signifie pas les perdre ».


Ayant deux filles, j'ai collectionné tellement d'objets "spéciaux", tels que les cadeaux et dessins que mes enfants ont faits ainsi que les bricolages que nous avons faits ensemble.


La reconnaissance envers les objets était la pièce manquante de mon incapacité à laisser partir les choses.


J'ai appris à être reconnaissante et à apprécier les souvenirs que nous avons créés ensemble. Je n'ai pas pu me débarrasser de tous les objets, mais j'ai pu avec grâce me séparer de quelques-uns, dont je porte toujours en moi les souvenirs qui y sont associés. Ces précieux souvenirs sont toujours en moi et resteront à jamais avec moi.


Le désencombrement est en fait très libérateur et cette expérience crée plus d'espace pour vivre avec tranquillité et gratitude.


Je ne remercierai jamais assez Yuri d'avoir soutenu mon déménagement de la Californie au Texas !